Au plus la panification est naturelle, au plus le pain est savoureux

Lenteur, savoir-faire, authenticité, pureté. Aujourd’hui, on essaie de se rapprocher au plus près de la nature. Ce qui veut dire : éviter les améliorants, additifs et numéro E inutiles qui figurent trop souvent sur les étiquettes. Le secret d’un pain back to basics ? Du temps et de l’amour.

Panification Back to basics

De plus en plus de boulangers introduisent des produits panifiés comme autrefois dans leur assortiment : purs, à base de farine, d’eau, de levure et de sel – rehaussés, naturellement, d’une bonne portion de passion et de patience. Au plus le boulanger donne du temps à sa pâte pour lever ou pour fermenter, au plus elle développe de saveurs et d’odeurs. Voilà pourquoi certains d’entre eux ne jurent que par une panification pure, basic et naturelle du pain – souvent à base de levain, mais sans améliorants ou numéros E.

Qu’est qu’un améliorant de panification ou un numéro E ?

Toutes les matières premières ‘supplémentaires’, qui ne font pas partie des ingrédients de base du pain (c’est-à-dire la farine, l’eau, la levure et le sel) sont appelées améliorants de panification. Pourquoi les ajoute-t-on ? Par exemple pour prolonger la durée de conservation, souligner le goût, simplifier le processus de production ou attendrir la texture. Ces améliorants peuvent être naturels (comme le beurre, le lait et le sucre) ou synthétiques. Dans ce dernier cas, ils portent un numéro E  comme l’E300 (acide ascorbique ou vitamine C qui stimule le processus de levage) ou l’E471 (pour que la mie soit plus moelleuse).

Les additifs qui portent un numéro E sont-ils mauvais ?

Non. Chaque numéro E a été sévèrement analysé par l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Cette instance détermine quelle quantité peut être consommée pour chacune de ces substances. Les numéros E sont donc des améliorants synthétiques qui ont été approuvés (comme des conservateurs, des colorants et des exhausteurs de goût) et qui remplissent une fonction déterminée.

Vous avez envie d’un pain panifié naturellement ?

Demandez-le à votre Boulanger Artisan !

 

Sources : Latoque.fr - Fr.wikipedia.org

Recettes pour toutes les faims

Un ‘egg in a hole’

C'est un œuf cuit dans une tartine évidée ... Vous voulez essayer ?

Biscuits “Biarritz” sans gluten

Battez le beurre en crème. Cassez les œufs et ajoutez-les 1 à 1 au beurre, ainsi que le sucre, le poudre de cacao (optionnellement) et mélangez en une masse homogène. Tamisez la farine et ajoutez à la masse. Versez la pâte dans une poche à douille lisse et façonnez des petits disques sur une plaque de cuisson graissée. Faites cuire les biscuits ± 10 minutes à 180 °C. Retournez-les et enduisez-les d’une petite couche de chocolat fondu tempéré. Laissez durcir et garnissez éventuellement de quelques pistaches.

Bruschetta au prosciutto San Daniele

Pour la sauce : Faites revenir l’échalote émincée. Ajoutez les dés de tomate, l’ail et les câpres et aromatisez avec le persil et le romarin. Laissez cuire 30 minutes à petit feu. Grillez le pain Nordic. Enduisez-le de sauce et posez une tranche de jambon par-dessus.

Cake sans gluten

Battez le beurre en crème. Cassez les œufs et ajoutez-les 1 à 1 au beurre, ainsi que le sucre et mélangez en une masse homogène. Tamisez la farine avec la poudre à lever et ajoutez à la masse.

Crêpes sans gluten

Grattez la pulpe de la gousse de vanille. Mélangez tous les ingrédients et battez-les au fouet et une pâte bien lisse. Laissez reposer ± 30 minutes. Graissez une crêpière à l’huile d’olive avant de commencer la cuisson.
Surprenante galette des 3 rois

Surprenante galette des 3 rois

Savoureux pour le soir de la fête des Rois. Celui ou celle qui trouvera l’amande dans sa part pourra coiffer la couronne!